20/10/2009

Turtlèn!

Le bonheur des tortellini...

Préparer la pâte, pétrir, abaisser, abaisser encore.

Préparer la farce...Mortadelle, jambon, parmesan, viande (oui le tortellino, c'est pas vraiment de la cuisine méditerranéenne). Cuire, touiller, parfums...

Préparer le bouillon, poule, boeuf, légume, un peu de clou de girofle...

Découper la pâte, en carrés, en ronds? Les deux existent, même si le carré semble l'emporter..., La forme en carré a le mérite de provoquer au pliage cette petite pointe qui se dresse à l'arrière du tortellino et qui lui donne toute sa prestance...

Plier, relever, croiser ses petits bras...

Et enfin le cuire au bouillon, forcément au bouillon, et on le mange comme ça, in brodo, pourquoi faudrait-il le compliquer avec une sauce, hein, je vous le demande.

Ca se passait ce week-end, chez Mmmmh!, dans la grande cuisine du rez-de-chaussée, dans la vapeur et les nuages de farine...

 

tortello