23/01/2015

Le Franc fort on s'en fout on n'était pas venu pour les saucisses - Gîte du Prilett' - Restaurant Suisse en Suisse à Saint-Luc, Valais-Suisse

prilett.JPG

Facétieux ces suisses, nous ramener le franc à la valeur de l'euro la veille des vacances, si j'avais su je serais allé short ski à Dubai, dans le hangar climatisé! Donc à la faveur d'un bref séjour dans les alpes valaisannes, à Chandolin au-dessus de Saint-Luc, quelque part dans le Valais (très) perché (âmes sensibles, la route est assez vertigineuse, surtout dans le sens de la descente) j'ai eu bon au moins deux fois en glissant mes pieds sous la table de quelques restaurants. La première c'est à l'étape, à Strasbourg, dans un endroit qui tenait plus de la rue des Bouchers que du terroir authentique à première vue, le Tire-Bouchon (http://www.letirebouchon.fr/) où ma choucroute est arrivée flanquée de lebelknodels, des quenelles de foie de porc, pas très jolies, mais bonnes comme un truc qui n'aurait jamais été inventé parce qu'il a toujours existé.

La seconde, c'est à Saint-Luc, tout en bas du village, là où la route s'arrête, en dessous du funiculaire (à propos de funiculaire, je vous recommande la navette à chauffeur italien avec quatre mots de vocabulaires: founi, saint-louc, la posté, saint-louc +mouvement de doigts pour dire "je fais le tour"), la route s'arrête, donc, au gîte du Prilett, un restaurant hiver-été avec des chambres dessus.

Nous y sommes arrivés par la piste à déjeuner, accueillis avec le sourire éclatant de la jeune crémière, la bonne humeur communicative du maître de céans, et la roborative cuisine locale, faite de röstis, croûtes au fromage, fondues et autres.

C'était tellement bien chez Prilett' (c'était bieeeeeeeeeeeeeeeeen chez Prilettttttttttttte) que le soir venu et la croûte digérée, nous avons délaissé les skis pour notre véhicule à moteur afin d'y retourner nous tanquer une raclette.

Même table, même accueil, l'endroit se fait encore plus chaleureux, le taulier est à la raclette et racle racle racle. Fendant, Pinot noir - le patron est un passionné de vins et organise des dégustations - coulent dans les verres. Deux d'entre nous optent pour un hybride bizarre, une fondue de viande comme chinoise mais dans un bouillon avec de la viande locale marinée par le boucher local; passée la surprise de l'"hybridation", la chose s'avère légère et délicieuse.

La raclette arrive régulièrement dans l'assiette, le fromage est crémeux et goûteux. En sus des patates, le patron nous met une cuiller de polenta à gros grains, juste parfaite. Outre les cornichons-oignons, un pickles de courgettes au curry dialogue parfaitement avec le fromage.

Pourquoi c'est bien ce Prilett', outre la fondue-chinoise-valaisanne et la raclette et la croûte et les röstis?

Parce que le lieu est habité, habité de gens qui aiment leur travail, leur lieu. Alors on a envie de revenir goûter les vins, et d'attendre le soleil du printemps pour prendre la Williamine en terrasse.  Dans le jardin, il y a un joyeux désordre pas trop suisse, avec, entre autres, un père Noël endormi sur une table (un faux, hein) et des vrais lamas qui broutent la neige.

L'année prochaine, je reviens déjeuner, dîner et je dors là, y a des chambres au-dessus.

Gîte du Prilett'
3961 St-Luc

Suisse

nfo@prilet.ch

+41 (0)27 475 11 55

   
   
   

 

 

06:27 Écrit par Carlo | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |

Commentaires

ehhh biennnn super... vous êtes les bienvenus sur notre terrasse ou je manquerais pas de vous offrir un verre...

et comme vous êtes amateur de vins... en Valais y a 2 RDV incontournable: Vinea concours mondial du Pinot noir(le 1er w-end de sept.) et la Marche des Cépages de Sierre a Salquenen avec + de 40 encaveurs sur le chemin..et j'y suis avec notre polenta et jambon cru d'Anniviers!! (le 2eme de sept.) a bientôt..et merci.

Écrit par : stoeri pierre - yves | 24/01/2015

Je confirme les impressions de Carlo, l'endroit est génial.

Pour ma part, je renouvelle l'expérience renouvelée dès qu'il m'en est donné l'occasion, et c'est toujours avec plaisir!

Autre point positif du lieu : il est très "child friendly"...

Tout de bon et à bientôt, Pierre-Yves!

Écrit par : dominique | 27/01/2015

Les commentaires sont fermés.