02/12/2014

Des tortelloni au botox

tortelloni al tartufo.JPG

Ben oui, dès qu’on met des produits « à la truffe » dans quelque chose, on se sent un peu comme un vendeurs de voitures d’occasion. C’est bon, ça envoie sévère, mais en même temps on sait bien que l’on a mis un peu trop de maquillage, voire même des faux cils. Mes potes de chez Dolce Amaro de chez Felice d’en face ne font pas autrement avec leurs célèbres tagliolini al tartufo, et de fait, c’est bon !

Tant qu’à faire je prends du très bon, puisque j’utilise les lamelles de truffe d’été de chez Inaudi, que c’est une marque de produits à la truffe que j’utilise depuis presque vingt ans, et que jamais elle ne m’a trompé avec un autre.

Donc, introducing les tortelloni « ricotta-tartufo Inaudi » que je vous invite à faire aussi, parce que c’est bon, et que sans malentendu, voilà une recette excellente pour draguer, voire même pour conclure.

Pour 4 :

D’abord on fait un pâton de pâte (y aura trop de pâte, faites des tagliatelle avec le reste, mais je n’arrive pas à faire moins, j’aime bien de pétrir une grosse boule)

400 g de farine

4 œufs

Une pincée de sel

Un trait d’huile d’olive

Verser la farine sur le plan de travail et creuser un puits en son centre. Ajouter les  oeufs et une pincée de sel dans le puits. Mélanger d’abord les œufs avec un peu de farine à la fourchette sinon tout se barre sur la table. Pétrir ensuite jusqu'à obtenir une pâte élastique et homogène, en ajoutant un peu d'eau si nécessaire. Réserver 30 minutes au frais dans un linge humide ou un film plastique.

En ce qui me concerne, je fais ça au robot kMix et je termine le pétrissage à la main.

La farce :

150 g de ricotta

1 boite de « carpaccio » de truffe d’été Inaudi  (chez Mmmmh !, va pas chercher ailleurs)

70 g de Parmigiano Reggiano râpé de ta main

Sel, poivre du moulin

Egoutter les lamelles de truffe, les ajouter (pas tout, faudra goûter) à la ricotta, mixer au mixeur plongeur, ajouter le parmesan, goûter, assaisonner, remettre de tout (truffes, parmesan, sel, poivre si nécessaire. Une farce emprisonnée dans une pâte fraîche doit être un peu « surassaisonnée »)

 

Les tortelloni :

Abaisser la pâte au rouleau, ou mieux et plus facile au laminoir Imperia. Ne pas chercher le réglage le plus fin surtout les premières fois, mais le cran juste d’avant.

Fariner et laisser sécher quelques minutes sur le plan de travail.

Là, pour la photo, je n’avais qu’un emporte pièce rond, j’ai donc ainsi procédé : J’ai découpé des ronds, j’ai posé une càs de farce au centre, j’ai mouillé au doigt le pourtour du dit rond, j’ai plié en deux. Là je pourrais m’arrêter et bien fermer à la fourchette, j’aurais des demi-lunes, c’est bien aussi.

Sinon,  on relève le bord, on joint les pointes et on a un tortellone, comme un nombril (ça marche encore mieux si on part d’un carré ; mais j’avais un rond, je l’ai déjà dit)

Servir :

70 g de beurre

Encore du parmesan

Cuire 3-4 mintues à l’eau frémissante salée, récolter à l’écumoire, faire revenir dans un peu (beaucoup de beurre) et de l’eau de cuisson, servir avec parmesan râpé et les lamelles de truffe restantes.

 

06:24 Écrit par Carlo dans recettes | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |

Commentaires

Merci pour recette divine. Je vais essayer de conclure :-)

Écrit par : l'ore d'ana | 02/12/2014

Je vous remercie, superbe recette!

Écrit par : harze | 02/12/2014

Les commentaires sont fermés.