30/11/2014

Villa in the Sky (With diamonds*)

DSC00107.JPG

Ne comptez pas sur moi pour revenir sur l’affaire de l’étoile Michelin attribuée à la Villa in the Sky. Les bibendum font ce qu’ils veulent avec leurs étoiles et je suis convaincu que tous les exégètes de l’étoile Michelin feraient à eux tous seuls de très piètres Michelin et que le Michelin obtenu en faisant la somme des avis et de ces mêmes exégètes serait plus piètre encore, le commentaire mérite (ou ne mérite pas) son étoile étant devenu un des commentaires des plus énervants du moment.

Entretemps, j’y suis été à la Villa dans le sky (le nouveau restaurant, déclinaison de la Villa Lorraine mais au sommet de l’IT Tower avenue Louise à Bruxelles) chez Alexandre+Litvine, et sans déflorer tout tout de suite, j’y ai passé une putain de bonne soirée, dans cette cage de verre, perchée à 120  d’altitude sur cette avenue qui fait la fierté de notre capitale de ce qui reste.

J’étais allé l’an dernier au C Expérience (au même endroit mais avec des chefs invités) et je m’étais fait la même réflexion que celle que je me fais partout où l’on invite des chefs étoilés en dehors de leur restaurant, à savoir que c’était tof, mais que l’expérience ne ressemblait en rien à l’expérience vécue dans un lieu réellement habité, à savoir un vrai restaurant. (Pour qu’on me comprenne, tant qu’à faire de sortir les chefs de leur restaurant, j’aime bien d’en avoir au moins quatre à me mettre sous la dent, alors, comme pas plus tard  qu’hier soir à ce très bon cru de cette année que sont les Nocturnes du Sablon)

Bon ben là, on y est justement, dans un vrai restaurant, et je dirais même que le duo offre à Bruxelles un futur lieu culte, sur la route des « trucs à faire (si t’as un peu de fraîche en poche quand même) » à Bruxelles, en Belgique, en Europe et même dans le monde".

La vue est juste sublime, c’est dégagé mais ça ne donne pas le vertige (et je suis vertigeophobique) la déco est épurée, forcément apurée (des vitres c’est épuré) et les touches de déco restantes (tables, chaises, couverts) sont juste dans le ton.

Aux commandes de la cuisine, on retrouve l’Alexandre (Dionisio, ex Restaurant Alexandre, ex Top Chef) pit-bull comme on l’aime (on n’en perd pas une miette, la cuisine est ouverte) avec –passé l’effroi très passager de découvrir une bonne vieille olive sphérifiée à l’alginate en première mise en bouche – avec donc,  des assiettes qui sont des plats, des plats qui sont des recettes. Tout est bien dense, bien serré, du turbot au beurre salé à l’agneau en passant par le pigeon. Du vrai manger, très très précis, très soigné, pas la claque intersidérale, mais ça sent la maîtrise maîtrisée, du genre que si demain tu reviens, et même dans un mois, ce sera tout aussi bon.

Le dessert déguisé en nappe vichy m’a moins convaincu, mais largement rattrapé par les mignardises servies avec le café.

C’est cher? C’est beaucoup de thunes, une grosse centaine d’eurodollars à midi, une deux centaine le soir, je n’irai pas tous les jours, ni même tous les ans, mais  rien que pour la performance d’avoir mis sur pied un endroit de cette trempe déjà rôdé, carré, calé, au taquet au bout de même pas trois semaines du lancement, on applaudit, on aime, et on se dit que cela participe à sa manière, luxueuse, un peu épatante, à faire briller la ville et sa gastronomie.

La Villa in the Sky

IT Tower – 25ème étage

Avenue Louise 480

1050 Bruxelles 

Tel : +32 2-644 69 14

Du mardi au vendredi

* Merci à Patrick Fievez de m'avoir remis en tête cette histoire de "in the sky with diamonds".

08:10 Écrit par Carlo dans chefs, Restaurants | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.