03/11/2013

Les Brigittines

cdp echarpe.jpg

J’avoue qu’il m’arrive de m’énerver de temps en temps – juste un un peu - sur la cuisine en morse où l’on nous distille les points se sauce rythmés par les feuilles d’oxalys. 

Même que j’en suis arrivé à une opinion que je continue de partager,  la nécessité d'une reconnaissance plus grande des chefs qui pratiquent une Nouvelle Gourmandise, avec un grand N et un grand G, faite de bonnes choses avec bien de la sauce, basée sur des produits exceptionnels, des goûts intenses et profonds.

Oui, cette Nouvelle Gourmandise –pas un truc passéiste, hein, comprenons nous bien – un retour à de la gourmandise du ventre, un peu premier degré, de ces plats qui quand vous les carrez dans vos papilles, votre cerveau n’envoie qu’un seul message à votre bouche et le réflexe parasympathique qui s’en suit fait que vous ne pouvez que parler la bouche plein pour dire : merde, c’est bon!

C’est animé de cette ferme intention de bien me chatouiller la langue sans pour autant me démolir l’estomac, cette envie de une fois bien manger sans pour autant trop manger que je suis retourné aux Brigittines, un endroit que je trouve de plus très joli, entre le restaurant pour grand-mères et la brasserie classique. 

A la réservation la dame au téléphone était toute fière de m’annoncer qu’il y a désormais un voiturier, confort tout à fait appréciable dans ce quartier, je dis çà pour les waterlootois qui ne veulent plus sortir de leur province passke à Bruxelles ya pas mille places de parking par commerce.

Déjà j’aime l’idée qu’on peut se commander une petite Cantillon, pas un tanker,  à l’apéro, mon estomac est prêt.

Dirk Miny, le chef,  me disait cet été : « Quand j’ai très soiv hein, je me mets en terrasse au Moeder, je bois un tout petit peu d’eau, puis une gueuze Cantillon très fraijhein , et je suis dans une sorte de transe » ; un type qui vous dit ça est à la fois poète au centième degré et épicurien au tout premier!

Dirk pratique ce que l’on appelle dans les chroniques de guides une cuisine de brasserie haut de gamme, et ça ne veut rien dire. Il fait SA cuisine et il aime les classiques bien gourmands sans que ça ne l’empêche de créer constamment des plats qui reposent sur les bases solides de ces accords gourmands puissants issus d’une maîtrise totale du savoir faire classique.

Pour faire simple, vous irez chez lui autant pour un morceau de viande parfaitement cuit et reposé, pour un plat que vous avez en tête avant de rentrer,  que pour un truc que vous découvrirez sur place et qui vous donnera une énorme envie.

Alors, la dernière fois, ça donnait quoi?

Je suis rentré pour le vol-au-vent, je vous en parle dans dix secondes, j’ai attaqué par une suggestion du chef (le chef vient le plus souvent prendre la commande) Un bouillon de crevettes d’une intensité de type qui goûte et regoûte sa cuisine, avec des crevettes et des lamelles de viande Holstein maturée. 

Dirk a aussi créé le zenne pot, un truc de malade, du chou, des bulots, de la saucisse, du bloempanch, à vivre à deux parce que un zennepot tout seul et le vol-au-vent ne tient pas !

Bon, je termine là dessus, le vol-au-vent : 

Arrive une assiette, avec juste un carré de pâte feuilletée. Le chef est là, casserole en cuivre en main. Et boum, une quenelle, du poulet, du ris de veau, une crête de coq, la sauce, et repâte feuilletée par dessus. Mais si, vous mangerez la crête de coq !

Que de la joie!

Allez, un bémol?

Un tout petit. Les frites sont bonnes mais elles ne me retournent pas. En même temps, avec le vol-au-vent et la pâte feuilletée, si j’afonne les frites, je perds le bonheur du vol-au-vent.  

Bon, je vous laisse, je dois retourner au Viva M’Boma, à la Friture René, au Zinneke, à la Bonne Humeur, chez Yves Lemercier, à Waterloo. Youpeeee, il y aura même du parking, hein !

Restaurant Les Brigittines - Aux Marches de la Chapelle
5 Place de la Chapelle – 1000 Bruxelles

Heures d’ouverture : 12h » 14h30 - 19h > 22h
Fermé le samedi midi, le dimanche et les jours fériés.

 

12:04 Écrit par Carlo dans Restaurants | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chefs, restaurants |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.