19/11/2009

Bucatini all'amatriciana, what else?

J'aime les recettes de pâtes de la tradition. J'aime traquer leurs secrets, enlever ce qui ne set à rien, concentrer les saveurs, chercher le "al dente" juste jusqu'au bout, ...et surtout j'aime manger ce "primo" incontournable, ces pâtes fumantes. Il ne m'en faut pas beaucoup, 70-80 g, pas trop saucées, juste ce qu'il faut. Hier pour le cours "recettes classiques de pâtes", j'avais pu mettre la main sur un rare "guanciale". De la joue de cochon, séchée comme de la "pancetta", très goûteux.

Le guanciale est indispensable pour des recettes qui sont de véritables piliers de la cuisine romaine, "Matriciana" et "Carbonara".

Bon, la matriciana (ou amatriciana):

Du guanciale, coupé en bâtonnets, des oignons, du pecorino romano, des bucatini, un peu de sauce tomate toute simple préparée à l'avance, de l'huile d'olive.

Les oignons, en demi-rondelles,  on les fait gentiment suer à l'huile d'olive, le temps qu'ils compotent.

Le peccorino romano, râpé fin.

Les bâtonnets de guanciale: à sec, on les fait sauter à la poêle, un tout petit peu croustillant, mais à peine.

C'est parti pour la cuisson des pâtes, eau bouilante salée, on touille sans les casser.

Pendant ce temps, on ajoute les oignons dans la poêle, où attendaient les bâtonnets de guanciale. On réchauffe le tout sans forcer.

Les pâtes sont encore trop dures? Egouttons-les, si si. Et hop, dans la poêle, avec les oignons et le guanciale; on monte le feu, on ajoute la sauce tomate. La cuisson des pâtes se poursuit dans la sauce.

Quand c'est prêt, on dresse sur les assiettes chaudes, pecorino comme s'il en pleuvait, poivre noir du moulin un trait d'huile d'olive e basta.

bucatini all'amatriciana

 

11:27 Écrit par Carlo dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | |

13/11/2009

Le bonheur c'est simple comme un rouleau de printemps!

 

Les cours pour enfants ça continue, et avec Sergio, ce mercredi c'était cuisine asiatique.

Au menu, rouleau de printemps et poulet au curry rouge.

Un menu pour des enfants qui mangent comme des grands!

...Et qui adorent cuisiner! Et les enfants ont toujours le temps!

Parce que si cuisiner ça prend du temps, ce temps là c'est que du bonheur, et nos chefs d'une après-midi l'ont compris, encore mieux que nous.

A partir de janvier, les cours pour enfants, c'est le samedi après-midi!

kidsandsergio

09:06 Écrit par Carlo dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

10/11/2009

A l'avant veille de la Saint-Martin, j'ai torsadé le miroux.

 

Le quoi? Le miroux, un petit pain au sucre de Malmedy, en forme de torsade (de fouet pour enfants pas sages, paraît-il) ou de bonhomme, selon la légende, pas simple, la légende.

Alors, ancien, le Miroux? Peut-être, même si le sucre perlé et sa pâte briochée bien riche sont plutôt évocateurs de temps modernes...

Petit saut à Malmedy hier, dans le cadre des chroniques de "Au Quotidien", l'occasion de découvrir un vrai boulanger qui aime écouter lever la pâte, fier de son levain, de ses pains et de ses miroux.

Marc Dewalcq est un vrai. Four à bois, levain, farines sélectionnées et par dessus tout un amour immense pour ce miracle spontané et fragile, la panification.

Marc hier nous a fait goûter de somptueux miroux (retrouvez-les sur la Une demain 11 novembre à 18h45) , mais aussi son pain, d'épautre, merveille de saveurs.

miroux1

 

Boulangerie du Gonesse

12, rue abbé Peters, 4960 Malmedy

080/33 03 76

18:07 Écrit par Carlo dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : adresses |  Facebook | |

07/11/2009

Comme des grands!

Je ne résiste pas au plaisir de mettre ici une petite photo du premier cours "Mercredi je cuisine avec Sergio et Carlo" de ce mercredi 4 novembre.

Une seule photo, parce qu'on était bien occupés, mais la petite mascotte du groupe, Charlotte, 4 ans et des, a été particulièrement appliquée.

Bon, le principe?

Ma pomme (4 fois père de famille quand même) et Sergio (bientôt papa), tous deux avec quelques année de didactique culinaire au compteur, le mercredi, et bientôt le samedi, on fait un vrai cours de cuisine de grands, mais conçu, adapté, imaginé pour les petits, normalement à partir de huit ans, mais, comme on voit, on est flexibles.

Ce mercredi, on a fait péter le ravioli de A à Z, de la farine à la pâte, en passant par la farce. Et hop, tout le monde en a ramené chez soi.

Allez, rendez-vous au prochain épisode, mercredi 11, on s'initie à la cusine asiatique!moschinikids

 

 

 

 

16:01 Écrit par Carlo dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ca s est passe chez mmmmh |  Facebook | |