31/08/2009

Al pomodoro?

Sur son blog http://blog.paperogiallo.net/, le journaliste italien Stefano Bonilli (une diva en Italie, il a été le fondateur de la célèbre revue gastronomique "Gambero Rosso") évoque cet incontrournable italien, souvent maltraité, même chez les transalpins, les "spaghetti al pomodoro". Non, pas les "spaghetti napolitaine" comme on le dit trop souvent chez nous, les spaghetti al pomodoro, ben oui quoi, appelons les choses par leur nom, c'est tellement mieux.

Bonilli nous dit à juste titre que les spaghetti ...al pomodoro donc, on se répète mais c'est pour les besoins de la cause, avec des tomates fraîches, c'est trois mois par an, en Belgique, c'est un mois; on emploiera le reste du temps des tomates pelées ou de la passata. L'été en conserve c'est en effet bien mieux que ces boules rouges farineuses que l'on appellera tomates juste pour faire plaisir je me demande bien à qui?

Oui, mais comme tous les plats ultra-simples, tout le monde a sa recette, et tant qu'à faire je vous balance ma dernière interprétation de la chose, avec des bucatini, et des tomates cerise, oui, celles de ma terrasse.

Je vous la fais en live:

l'eau salée bout, je verse les bucatini, je les pousse gentiment sans les brusquer, je remue régulièrement. Pendant ce temps, je verse une bonne lampée de ma meilleure huile d'olive dans une poêle, je monte doucement le feu, j'y fais rissoler brièvement une gousse d'ail entière, je la retire. Je verse mes tomates cerise (entières, pourquoi pas), je monte un peu le feu, je sale et je poivre et je fais revenir.

Les pâtes sont encore très fermes, qu'à cela ne tienne, je les égoutte (en réservant la précieuse eau de cuisson), je les transfère dans la poêle, je dépose une louche d'eau de cuisson, je monte le son, pardon le feu, je fais sauter jusqu'à cuisson al dente des pâtes. Si le petit jus qui se forme dans la poêle réduit trop, je rajoute un peu d'eau de cuisson.

Je dresse sur assiette chaude, une lampée d'huile d'olive "crudo" eeeeeeeeeeeeeet fromage ou pas? Ben, avec mes petites tomates cerise, un petit saupoudrage de pecorino romano râpé achèvera de m'emmener au septième ciel...

Voilà, restent 854 variantes, avec des spaghetti, des linguine, des tomates pelées, des cubes de tomates fraîches, de l'oignon, du basilic, de la passata, des tomates "pachino", "datterini", "san marzano",  - non pas de crème, merci - et tutti quanti, comme on dit..

 

 

tomates terrasse

 

 

bucatini 2

18:40 Écrit par Carlo dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |

Commentaires

Carlo, Ben, ou est la crème? Non, je rigole. Je vais venir te relire avant de refaire des pâtes. :)

Écrit par : Mark | 03/09/2009

Terrrrrriiiiib' Testé et approuvé; simpelment très bon :-) Merci pour cette belle recette!
Greg

Écrit par : Greg | 11/09/2009

Les commentaires sont fermés.