30/05/2009

Sawasdee khrâp

Piments, galanga, feuilles de kaffir, curry vert, rouge, cacahuètes, lait de coco, ça fume, ça frémit, ça parfume, et je me roule littéralement dans les parfums de cette incroyable cuisine qu'est la cuisine thaïe, grâce à la complicité de nos amis de Blue Elephant, venus animer, invités par Touta Bottawong de chez Mmmmh!, tout un week-end consacré à la cuisine du pays du sourire.

Et parce que la bonne cuisine ne fait jamais l'impasse sur les rencontres, Blue Elephant nous a envoyé un de ses plus grands chefs, "Pi Chang" Mulijan (littéralement grand frère éléphant, ça tombe bien); chef de grande envergure, didacticien hors pair et personnage attachant.

Quelques photos, - y'en aura d'autres, c'est pas fini - en attendant, j'ai mangé mon meilleur curry vert de depuis que je mange du curry vert...

chefs live cooking thai

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chef Chang et chef Touta

 

ka tang

galettes de riz soufflé

action 2

 live cooking

boeufbasilic

boeuf sauté au basilic thaï

 kimao

préparation de la pâte kimao


 

17:58 Écrit par Carlo dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

29/05/2009

Début de micro-jardin urbain

Je m'en suis mis jusqu'au fond des poches (du terreau), j'ai ruiné le sol de la cuisine, creusé, dépoté, rempoté, ça y est je me suis lancé, j'ai même obenu une concession d'un demi mètre carré, et j'ai mon petit début de plantes potagères sur ma terrasse.

Un micro pas de fourmi vers une nouvelle forme de plaisir liée à mes passions pour la bouffe, les herbes de mon jardin, du haut de mon 6° étage...

 

 

jardinterrasse2

 

 

 

 

 

 

jardinterrrasse3

13:00 Écrit par Carlo dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | |

01/05/2009

Actualités culinaires de maintenant

Quelques trucs à se mettre sous la dent:

d'abord un peu d'auto-promo: demain dans Bientôt à Table, avec Sophie Moens sur la Première 96.1, on va causer asperges, avec notamment Véronique de Meyer, ça risque d'être coloré au niveau du verbe.

Ce wékennt, ne ratez pas la foire de jardins "les Jardins d'Aywiers" à Lasne-Dis (on dit "évier" pour dire Aywiers, pas "éouirse"), il y aura le brillant Claude Pohlig, ses herbes, ses fleurs et ses légumes oubliés, dans les assiettes.

Enfin, allez voir - et faites vous VOTRE opinion le film "nos enfants nous accuseront", projeté dans seulement 6 salles en Belgique (on trouve les salles sur www.cinebel.be). Ca cause des pesticides et de leurs dégâts, -pas seulement en termes catastrophistes, loin de là - mais aussi en termes de bonne bouffe à manger.

Bon, le film (un docu, donc) n'est pas vraiment une comédie, un peu longuet, même, mais on apprend beaucoup de choses, que l'on a juste envie après d'approfondir et de vérifier, parce que ça fout quand même un peu les boules.

Ceux qui comme moi suivent un peu de près beaucoup de ce que racontent nombre de journalistes culinaro-gastronoeudmiques s'amuseront de voir, en fil rouge du film, l'inusable Périco Légasse, ci-devant chroniqueur (même rédac chef) à Marianne, connu pour sa passion (que l'on partage avec lui) pour les produits AOC, se délecter de vin non soufré.

Amusant quand on sait qu'il lui est arrivé de tirer à boulets rouges, avec des titres d'articles parfois mal choisis, sur ce genre de produits qu'il caractérisait parfois de néo-piquettes. Probablement qu'il fustigeait les mauvais ou qu'il a changé d'avis. Enfin on lui laissera que fustiger le mauvais c'est toujours faire oeuvre utile, car mauvais et propre, ça existe aussi.

 

 

15:51 Écrit par Carlo dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Caciocavallo DOP!

 

Dans la vie d'un amateur de produits de qualité, d'exception, d'appellation, du terroir, de prestige, de plaisir et j'en passe il y a comme ça de petits moments de bonheur imprévu qui frappent à la porte de vos sensations. Hier soir, j'étais sûr de passer une très bonne soirée après mes singeries habituelles à la tévé (voir le lien dans la colonne de droite pour ceux qui voudraient la recette très classiques des "spaghetti alle vongole") - et d'ailleurs la soirée commençait bien avec une bouteille d'excellent pétillant naturel  "So Bubbly" sans SO2 ajouté très très bon et qui donne pas mal à la tête mais je vous en causerai une autre fois- , et donc, après un délicieux dîner chez des amis qui savent ce que donner du bonheur gustatif (donc du bonheur tout court) veut dire, surgit un magnifique Caciocavallo du Molise.

Cacioquoi? Le caciocavallo est un fromage d'appellation, à pâte filée (comme la mozza), mais plus affiné, dont la saveur peut aller de très très doux à très piquant. On l'appelle comme ça parce que on lui met une corde autour du bout (voir photo) et on peut le suspendre "à cheval" si tant est qu'il ya ait un fromage à chqauque extrémité de la corde.

Il nous est arrivé, magnifique, rond, odorant, dodu, ventru, à température ambiante et j'ai eu l'insigne privilège de le déflorer pour en tirer de fines tranches qui se sont révélées juste piquantes fondantes et parfumées, chassées par quelques gorgées de vermentino qui l'accompagnaient.

Merci  à Ana Aguado  pour cette surprise et à Stefano Mazzocchi pour les photos.

caciocavallo1

 

 

 

caciocavallo2

15:32 Écrit par Carlo dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |