30/09/2007

Déjeuner sur l'herbe

Ce tableau de Manet me rappelle qu'en fait de pique-nique, au XIX°, on savait s'amuser...

Mais nous n'avons pas été trop mauvais, avec un pique-nique (pique-nique, j'ai l'impression d'être revenu à l'école primaire, est-ce que pic-nic est accepté, ou trop anglo-saxon?) tout à fait urbain, et très Slow, et bien sûr, très food...

 

Première activité très informelle du convivum Slow Food bruxellois (en bruxellois on dira "slôô fooooooottt", tandis que les italiens - qui ont créé le concept - disent "Zlo fouddè"), avec quelques gastronomes bien motivés sur le bon-propre-juste-tsoin-tsoin...

rillettes

rillettes, jus de pomme mono-cépage et "bellota de bellota"...

herve

 

 

Herve AOP bien wallon, qui mourut noyé sous le sirop de Liège...

 

 

chiararaisin


Raisin presque local...

 

figue
Première découverte des figues...
xtos

 

Et même un gastronome bruxellois bien connu, Christos D. d'Ixelles, qui découvre les joies d'un simple sandwich farci à l'oeuf parfait. (Pour ceux qui ne le savent pas encore, l'oeuf parfait est cuit pendant une heure à 63 ° pile-poil...)

 

20:11 Écrit par Carlo dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

23/09/2007

Slow Food Bruxelles - Karikol

 

Première sortie publique pour le convivium Slow Food de Bruxelles (avant le pic nic au parc Royal dimanche prochain) avec une participation à "Bruxelles champêtre", aujourd'hui, sous le soleil bruxellois (oui, celui qui avait disparu fin avril). Un peu de promo pour un convivium tout neuf, avec en illustration pratique, un vrai morceau de vraie ruche et du miel...de Bruxelles.

Votre serviteur est très fier d'ailleurs d'être membre de cette néo-implantation slow-foodienne bruxelloise, et j'invite les lecteurs qui s'égarent régulièrement sur mes lignes à faire un saut sur le blog de Slow food bruxelles dont l'adresse se trouve là juste en dessous:

http://karikol-slowfoodbruxelles.skynetblogs.be/

Je rassure les esprits chagrins qui se rueraient sur les comentaires pour asséner que "du miel de ville, c'est pas très propre, hein ça monsieur?": le miel à Bruxelles, c'est sans pesticides (bien moins qu'à la campagne, c'est comme ça), et pour le reste,  les concentrations en cochonneries se situent dans des niveaux très faibles (pour plus d'info là dessus, allez sur le site d'apis bruocsella). En plus d'être propre, la diversité florale donne un miel très bon, et au delà de tous discours bien pensant, ça contribue fameusement à me réjouir quand je plonge la cuiller dedans...

marcapi

L'oeil gauche qui pétille est celui de Marc, membre fondateur du convivium Slow Food bruxellois, activiste  infatigable de l'asbl "apis bruocsella" et compagnon d'activités culinaires et oenologiques innombrables.

A côté du "village d'économie positive", toujours à "Bruxelles-champêtre", un belle rangée de propositions alimentaires bio, et pas seulement des graines germées! (A vrai dire, je n'en ai pas vu, des graines germées).

Bon, foin de mauvais esprit, j'aime aussi les graines germées (de fait, à part le saumon, les sardines grillées et le maquereau, j'aime à peu près tout); mais tant qu'à faire dans le bien propre, je n'ai pas pu résister à l'appel d'un joyeux sandwich, tapissé de moutarde, fourré d'un brave boudin noir, flanqué d'une opportune garniture de chou rouge. Il m'a fallu un demi-litre de coca équitable pour retrouver mes esprits, mais tonnerre ce que c'était bon...(et même propre et juste, tiens!)

 

boudin


 

 

17:25 Écrit par Carlo dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

10/09/2007

Engagez-vous!

Mmmmh! cherche un chef

Ceux qui lisent ce blog depuis un certain temps ont certainement suivi les développements de Mmmmh! et, ça y est, il nous faut engager un chef supplémentaire pour renforcer nos équipes. Alors quel est le profil?

Un chef ou une chef, avec un beau diplôme de chef ou pas (mais capable de faire état d'une vraie compétence culinaire)

Il faut, outre la compétence, avoir envie:

De transmettre ses connaissances à toutes sortes de publics, compétents et moins compétents, avec entrain, empathie, le sourire, et plus encore

D'apprendre toujours et encore

De partager ses compétences avec une équipe de fous furieux culinaires

Et c'est pas fini, il faudra maîtriser au moins les deux langues nationales, et même l'anglais 

Et nous on offre?

Un contrat à durée indéterminée

Une ambiance de travail rigoureuse mais détendue dans une entreprise en croissance qui exerce de nouveaux métiers dans le "food&wine"

Une rémunération motivante

Des soirées "blind test années 80" uniques en Belgique

Tu es intéressé(e)?

Alors envoie-moi asap un mail à cdp@mmmmh.be avec ton cv et ta photo

18:23 Écrit par Carlo dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

09/09/2007

Backstage

 

Passke on aime être au courant, au fait, et dans l'actu brûlante des "culinaria" en tout genre, il y a dans notre quotidien, des jours pour apprendre, genre formation continue, conférence pédagogique, recyclage ou 'tréninnke'. Sauf que chez nous, au lieu de se farcir un consultant cravaté en management spatiotemporelorganisationnel, c'est en cuisine que ça se passe, et même qu'on y prend du plaisir, parce qu'au final, c'est bon, nouveau et même intéréssant.

En avant première et sans camouflage, sans floutage et sans changer les voix, quelques essais culinaires "moléculaires"et graphiques, bientôt mis en pratique pour le plus grand nombre.

La première chose, en matière de cuisine moléculaire, c'est de réussir la bonne concentration, pour ça il suffit de caler la mise au point du regard sur infini ;-))

 

 

concentré
 

Quelques brillants résultats des deux experts au bout d'une après midi...

 

kamparioranch
du campari orange gélifié

 

olives

des olives virtuelles
pollock


et de l'art émotionnel essentiel minimaliste stimulateur de résonnance par sa force  monochromatique (oui je sais, c'est l'heure de ma piqûre)

 sferificacion Petit essai de sphérification...

 

12:28 Écrit par Carlo dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |