09/12/2006

Scirocco

Non, ce n'est pas une voiture allemande des années 70 (avec un bête slogan, "design italien, technologie allemande"), c'est un restaurant de la chaussée de Vleurgat (numéro 50) à Bruxelles, un restaurant où l'on pratique depuis quatre ans la cuisine italienne, entre modernité (parfois) et tradition (le retour)...Et, j'avoue, j'avais un peu oublié le chemin de cet endroit, non pas que la modernité que l'on y pratiquait parfois me dérangeât (ça y est j'ai glissé un subjonctif), mais juste que parfois, je trouvais que ça naviguait un peu à vue entre "justesse" et incohérence, sans trop savoir d'avance sur quoi on allait tomber...Donc, notre camarade JP à l'idée de nous y emmener jeudi, et, j'avoue, la carte séduit d'emblée. Des classiques "régionaux" italiens (de différentes régions, même si le nord prédomine), terriblement bien exécutés, et qui donnent vraiment envie... "Gnocchi di patate al pesto" gênois, "tortelli di zucca" lombards, "pappardelle al cinghiale" toscanes, "tagliata" et "orata",  le tout "bien dans l'ordre" antipasto-primo-secondo, peut-être pas le Ferran Adria de la cuisine italienne, mais une carte, des vins, des pains, le service attentionné, que des choses qui donnent juste envie, l'envie d'une table italienne, convivale, qui donne faim...Et même si vu l'heure tardive, nous n'avions pas très faim et nous n'avons choisi que peu de choses, l'envie d'y revenir nous taraude depuis...J'aime à dire que certains restaurants me "tiennent par le goût"; en ce qui concerne "Scirocco", je sens que ça vient....Alessio, change pas de main!!Alessio Castriota

 

11:07 Écrit par Carlo dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

Commentaires

S'il te plait... ... Carlo, ta prose ouvre l'appétit mais fatigue les yeux !
Ne peux-tu aérer ton texte par des paragraphes, des points à la ligne et autres mises en pages ??

Écrit par : Christian | 10/12/2006

Les commentaires sont fermés.