18/01/2006

Notos chez Mmmmh!

On va finir par  le savoir, j'aime les pâtes, toutes les pâtes, qu'elles viennent de la Méditerranée, d'Asie ou d'ailleurs, de blé, de riz, avec ou sans oeufs, courtes ou longues, farcies ou non...

 

J'ai rencontré d'ailleurs il y a peu des gens encore plus passionnés que moi (et bien plus compétents) qui étudient l'histoire mondiale des pâtes (je trouve qu'ils font vraiment oeuvre utile, à l'heure de la PS2 de la Xbox, des sims, nintendogs, et autres télé-réalités, bref de l'infra -culture, c'est plutôt réjouissant, mais une fois de plus je m'énerve et je sors du sujet...)

 

Je vous livrerai très prochainement sur ce blog mes petites aventures "pastières" à venir dans les jours prochains, mais aujourd'hui c'est autre chose que je souhaite virtuellement partager avec vos papilles.

 

Donc hier, Contantin était chez Mmmmh! pour un cours de cuisine. (Constantin du Notos, bien entendu, que ceux qui ne le savent pas encore retournent lire des blogs où l'on parle de vague à l'âme, de cors-aux-pieds, de désastres sentimentaux et de voisins qui sortent leur poubelles avant l'heure...bon ça y est, je m'énerve encore, courage, c'est bientôt l'heure de ma piqûre)

 

Constantin nous à fait faire des pâtes, des ravioles, qu'il baptise joliment: "fleurs de Pontos". Enfin, il a fait faire à tout le monde sauf à moi, je m'étais planqué pendant deux heures au deuxième, pour écouter François nous faire faire un "tour de France par les vins rouges" en bottes de sept lieues (et sac de blagues neuves).

 

Ma fuite était un peu égoïste, mais chacun ses petites névroses, et la mienne obéissait à une raison très simple. Habitué à cuisiner, à goûter et à décoder beaucoup de plats dans mon quotidien, j'aime de temps en temps me garder un petit peu de mystère rien que pour moi, rien que pour revivre encore quelques fois ce plaisir de la dégustation où l'on cherche les arômes et les ingrédients d'un plat...

Un peu comme dans la dégustation de vin, n'est-ce-pas François et Patrick? (peut-être vont-ils sortir de leur léthargie bloguienne pour répondre...) 

Donc, redescendu dans l'arène de nos cuisines vers 21 heures 30, je n'avais plus qu'à cueillir ces délicieuses fleurs de Pontos, qui nageaient gentiment dans un bouillon parfumé...Un peu de "sumak", quelques traits de yaourt...et du plaisir...

 

Pour une fois je vais me taire ici (merci diront certains!), sans aller plus avant dans le détail des mes impressions gustatives...J'ai l'impression d'y être encore...

 

Les "fleurs de Pontos" sont à la carte au Notos.

 

Pour apprendre à les faire c'était chez Mmmmh hier, mais ça reviendra..

 

 

12:28 Écrit par Carlo | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | |

Commentaires

Vite, vite ta piqûre !! Ben oui Carlo !!! Vite ta piqûre !! Ce n'est pas bien de vouer aux gémonies les blogs qui ne parlent pas de cuisine et particulièrement de pâtes !! Vague à l'âme, désastres sentimentaux, voisins aux poubelles n'auraient-ils pas autant le droit à s'exprimer que les esthètes de la gastronomie ?
Vite, vite ta piqûre !!!

Écrit par : Christian | 19/01/2006

Bonjour Carlos un petit par chez toi pour te souhaiter une bonne journée..xx

Écrit par : martine | 21/01/2006

Les commentaires sont fermés.