20/12/2005

Strofilia

Strofilia? Non, ce n'est pas le nom d'une maladie honteuse, ça veut dire pressoir en grec...Et c'est aussi un restaurant, place du marché aux porcs (chic!) à Bruxelles, que comme d'hab, je découvre après tout le monde...Pour une fois j'ai une excuse, mon aversion pour les pseudo-restaurants grecs étant égale à ma passion inconditionelle pour Notos (voir dans mes archives), pour me convaincre à fréquenter un restaurant héllène, il faut se lever de bonne heure...Mon intolérance en matière de restaurants me conduirait plutôt à préconiser une interdiction pure et simple des colonnes doriques en plâtre à l'entrée des restaurants grecs, à faire bouillir l'eau des aquariums dans les restaurants chinois et à faire castrer les restaurateurs italiens qui fouettent le sabayon en chantant "O sole mio..." Mais je m'énerve et je m'égare...Rien de tout cela au Strofilia, une maison ancienne, de la brique nue, et, des mezzés, simples, plutôt "produit" que "cuisine", qui permettent de manger en fonction de son appétit (je me suis laissé dire que Touta était un habitué des lieux et qu'il commandait la carte...).Je n'avais pas très faim samedi soir (la semaine précédente m'avait mis quelque peu sur les rotules), et j'ai donc "grignoté" (imaginez avec l'accent toutesque) quelques aubergines au four, feuilletés au fromage, pleurotes grillées, saucisses et brochettes aux herbes...Tout est simple, franc du collier, net et sans bavures...et la délicieuse Eli nous a conseillé un vin ("velours rouge") à base de cépages locaux d'une très belle longueur en bouche qui ne présentait pas le côté épicé parfois trop "fatigant" de certains vins grecs...(je ne parle pas du retsina, hein, retsina et metaxa sont sponsorisés par motilium et carbobel...). Donc, Strofilia, un restaurant qui travaille proprement, une addition légère, un cadre qui sied à l'assiette, un truc de pros, quoi...Pour ma part, j'y retourne incessamment sous peu, rien que pour faire le tour de la carte....

08:08 Écrit par Carlo | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.