25/10/2005

mon estomac comme si vous y étiez, suite

Hier, déjeûner au "Bouquet Romain", nouveau drugstore à la décoration ...perroquet (couleurs...nombreuses), place Stéphanie. En bas un espace lounge animé par des serveurs en cravate orange sert une courte carte qui propose des choses très aimables. L'endroit est emprunt d'une atmosphère bon chic bon genre de bon aloi, je penserai à mettre un pull jacquard la prochaine fois. J'ai déjeûné d'un croque au jambon de Bayonne et poires confites, flanqué d'une petite salade de saison, le tout dans un ballet chatoyant de rayures oranges et de demoiselles empressées...
 
Hier soir, notre ami Patrick Bonne, patron du Fellini (non pas que des pâtes et des saltimbocca) s'est lancé, lors d'un cours de cuisine organisé en partenariat avec le Vif, dans un menu tout en rigueur et en saveurs où il nous a prouvé tant sa maîtrise des classiques que sa capacité créative.
 
Un petit carpaccio de Saint-Jacques et foie gras pour commencer, classique, certes, mais très réjouissant; suivi d'un toast aux champignons (en fait, une fine tranche de pâte feuilletée, des cèpes bouchons d'une texture extraordinaire, parfumés à l'huile de noisette, quelques feuilles de roquette et copeaux de parmesan; un rouleau de faisan farci que je ne me souviens plus bien à quoi, mais fondant et parfumé, petit jus concentré de faisan, poêlée de céleri rave; et enfin, des feuilles de brick ayant capturé des poires au caramel, crème au citron et glace vanille 'minute'. Une maestria pédagogique, une connaissance éclairée des techniques culinaires et des produits exceptionnels, le tout emballé dans un sourire sans faille, merci Patrick!
 
Ce midi, une salade hésitante dans un resto du quartier, puis une après-midi cuisine toscane avec mes élèves de Horeca Formation. Panzanella, salade de haricots rouges, crostini, pappardelle au lapin, filet de porc au romarin, et pour finir Vin Santo Fattoria Lavacchio 1998 et quelques cantuccini; je crois que ce soir, un bol de thé vert (j'adore le thé vert) fera l'affaire...

19:19 Écrit par Carlo | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |

Commentaires

Juste pour le fondamental Excuses moi Carlo mais je préfére que l'on dise UN aprés-midi plutôt qu'"une" . Bon c'est vrai c'est un peu "pointu" mais j'aime mieux. L'habitude de la consonnance '''''bon(ne) après-midi""" fait que l'on met souvent après-midi au féminin mais c'est une erreur même si le dico l'accepte.

Écrit par : Christian | 26/10/2005

Les commentaires sont fermés.